Chronique FCEI | Le gouvernement devrait aider davantage les PME
Par Charles-Antoine Boulanger
Le Gouvernement du Québec devrait aider davantage les PME de la Mauricie afin de faciliter la relance économique. Selon une étude publiée cette semaine par la Fédération canadienne de l’entreprise indépendante (FCEI), les propriétaires de PME en région sont d’avis que le gouvernement n’est pas assez sensible à leurs réalités.

 

La Mauricie, une région de PME

Les entreprises de moins de 50 employés représentent de 89% à 97% des établissements des différentes régions administratives de la province. « C’est 94,7 % des établissements de la Mauricie qui ont moins de 50 employés. C’est la PME qui fait battre le cœur de l’économie de la Mauricie », a indiqué François Vincent, vice-président Québec à la FCEI, en entrevue au 92,9 le matin.

Il ajoute que : « les régions c’est fondamental dans la relance économique ». Il estime que pour relancer l’économie, il faut avoir des économies locales qui fonctionnent et qui créer de la richesse. Pour atteindre cet objectif, le gouvernement devrait répondre aux besoins des PME.

 

3 priorités

L’étude de la FCEI établit le top 3 des priorités des PME en matière de développement économique régional :

  • Assurer l’accès à Internet à haute vitesse
  • Mettre en place des mesures qui facilitent et encouragent la relève entrepreneuriale
  • Adopter des mesures qui les aident à relever le défi de la pénurie de main-d’œuvre en améliorant l’offre de formation pour répondre aux besoins du marché du travail local et en assurant la régionalisation de l’immigration.

Concernant la pénurie de main-d’œuvre, monsieur Vincent explique que : « Juste en Mauricie, on s’attend selon le Bulletin sur le marché du travail qu’il va y avoir 26 300 postes à pourvoir d’ici 2023 ».

 

Chronique intégrale :

 

Crédit photo : FCEI

 

Radio Country Pop