Retour

9 janvier 2024

La mise en valeur du territoire et des activités agricoles misent de l’avant en 2024

Par Robert Bernard

Le président de la Fédération de l’UPA Mauricie estime qu’un enjeu majeur fera l’objet de discussions avec la Commission de protection du territoire agricole du Québec en 2024.

En entrevue sur nos ondes, Martin Marcouiller, a expliqué qu’à partir du 25 janvier, il participera aux consultations menées par la CPTAQ afin de trouver des solutions pour la mise en valeur du territoire et des activités agricoles.

Monsieur Marcouiller a expliqué que la crise du logement exerce une pression sur les municipalités qui manque d’espace pour le développement résidentiel.

La MRC de Maskinongé achemine les demandes d’exclusion des municipalités à la CPTAQ afin d’exclure un lot de la zone agricole.

Il ajoute que la construction en hauteur pourrait être une solution pour sauvegarder les terres agricoles.

Rappelons qu’au Québec, seuls 2 % de la superficie totale du territoire sont cultivés.

Articles récents