Retour

1 février 2023

Nouveauté Country Pop du mois : découvrez Brett Kissel

Par ...

Le chanteur New Country canadien Brett Kissel est l’un des plus grands noms de l’industrie au pays. Alors, pas étonnant que lorsque nous avons entendu sa nouveauté Never Have I Ever, nous ayons eu un coup de cœur! J’en ai donc profité pour jaser avec lui de cette nouvelle chanson.

Brett Kissel en chiffres 
C’est en 2013 que la carrière de Brett Kissel a connu son envol avec son album Started With a Song. Le chanteur canadien a été récompensé pas moins de trois fois aux Prix JUNO depuis, en plus de cumuler 3 chansons PLATINE (100 000 singles vendus) et 10 chansons OR (50 000 singles vendus), 2 albums OR et 16 chansons s’étant hissées dans le top 10 des hits radios.

Never Have I Ever — L’origine de la chanson
Je vais tout de suite être honnête avec vous ; depuis que nous connaissons le titre de la nouvelle chanson de Brett Kissel, nous nous pratiquons un tantinet à la station… Disons que ce n’est pas le plus simple à prononcer 😂 Je lui en ai d’ailleurs glissé un mot et voici sa réponse :

Brett Kissel : Haha! Donc, comment pourrais-je convertir (traduire) l’un de ces couplets en français? Peut-être, toi et moi, on parlait hors d’ondes, peut-être ai-je besoin de contacter Matt Lang et de lui dire « Hey! Chantons-la en duo, pour que tu puisses chanter un couplet en français ou pour que tu m’apprennes à la chanter en français. »

Plus sérieusement, j’ai voulu en savoir plus concernant l’origine de la chanson, car Never Have I Ever est non seulement le titre de sa nouveauté, mais surtout, le nom d’un « drinking game » (jeu impliquant de la boisson alcoolisée). D’où lui est venu l’inspiration dans ce cas-ci?

Brett Kissel : Tu sais, mes auteurs-compositeurs, mes co-compositeurs, sont Tawgs, c’est son nom, Thomas Salter, mais tout le monde l’appelle Tawgs, et aussi Laul, c’est une excellente autrice-compositrice pop, tout comme Ron Lopata, qui était mon vice-président chez Warner Music. Donc Ron Lopata et Tawgs et Laul et moi-même, nous étions juste en train de parler à propos des premiers jours de nos relations et du plaisir qu’on avait l’habitude d’avoir quand on ne se souciait de rien. Et on voulait écrire une chanson sur tout ce plaisir, toute cette excitation. Les « drinking games », les partys, rester debout jusqu’à 3h du matin et ne pas avoir de règles, de soucis. C’est pour ça que je crois que cette chanson est si amusante et qu’elle rejoint autant de gens.

Billie-Lou : Parce que je pense bien qu’avec 4 jeunes enfants, tu ne bois plus jusqu’à 3h du matin…

Brett Kissel : Oh mon dieu! Même jamais! Et je suis propriétaire d’une compagnie de whiskey et d’une compagnie de vodka (Deuce Vodka) ici dans l’Ouest, donc j’en ai beaucoup à la maison, mais la réalité, c’est que quand tu bordes les enfants vers 19h30 ou 20h, ma femme et moi voulons simplement s’assoir sur le divan, peut-être lire, se tenir la main, regarder Yellowstone et ensuite, on se couche, car on doit être debout à 6h le lendemain. Donc, il n’y aucun temps (pour ça)! Mais quand nous n’avions pas d’enfant, alors que nous venions juste de nous marier, parfois au lieu de se réveiller à 6h le matin, nous allions au lit à 6h du matin, car nous avions fait la fête jusqu’au matin.

Billie-Lou : Donc, tu es un gars de party?

Brett Kissel : Oui! Mon ami qui a gagné La Voix il y a plusieurs années, Yoan ; chaque fois que nous étions à Montréal ou Québec, lui et sa femme, et moi et ma femme, on fêtait. Il connaissait tous les « spots » où aller. Donc, on se rendait à ce club, puis ce club… Et si jamais vous faites le party avec Jonathan Roy, ne vous attendez pas à vous coucher tôt! Parce que que ce gars-là, il va être 3h de matin et il ne fera que commencer!

Billie-Lou prend des nouvelles de Brett Kissel
J’ai non seulement eu l’occasion de parler avec Brett Kissel de sa nouveauté Never Have I Ever, nous avons également discuter des 4 albums qu’il lancera en 2023 (le Compass Project), de sa venue en Mauricie cet été et de hockey! La suite de la discussion ici.

Articles récents